Compléments

Sites intéressants à consulter :

Localisation

Musée Winnetou de Starigrad-Paklenica

Le 12 avril 2009, l’ancien Motel de Paklenica a été transformé en « Musée Winnetou » en souvenir des acteurs et des équipes de tournage et pour les nombreux fans des films.

Les particularités climatiques et un emplacement géographique favorable offrent des conditions de vacances idéales pour les amateurs de sport et d'aventures.

  • Généralités
  • Exposition permanente
  • Curiosités
  • Autour du musée
  • Les Mirila

Généralités sur le musée

Lien rapide vers : Coordonnées du musée - Accès au musée - GoogleMap - Horaires d'ouverture et prix d'entré

Directeur du musée Monsieur ZvonimiEn raison de l’exceptionnelle beauté d’une nature encore intacte, l’ex-Yougoslavie avait été choisie pour le tournage des légendaires films de Winnetou basés sur les romans de l’écrivain allemand Karl May. Sur les onze films tournés entre 1962 et 1968 en Croatie sept ont été tournés autour de Starigrad, dans les parcs nationaux de Paklenica, de Plitvice et de Krka mais aussi dans le canyon et les plateaux de la rivière Zrmanja, le col du Mali Alan, l’imposant Tulove grede, le col de Prezid, Modrič-Rovanjska, Jasenice, Raštević… et bien d’autres endroits encore. Tous ces paysages grandioses et spectaculaires représentaient, avec réalisme, la toile de fond de l’Ouest sauvage américain.

Lors de la visite du musée nous avons été particulièrement bien accueilli par Monsieur Zvonimir CUBELIC, directeur du musée et responsable des animations de l’hôtel Alan.

La randonnée est le seul moyen de se familiariser avec l'arrière-pays croate, pour avoir une idée de la nature et un aperçu des paysages ayant servis de toile de fond aux films de Winnetou. Pour visiter les principaux sites de la région il est préférable d'utiliser un 4X4 mais ce n'est pas indispensable.
Monsieur Zvonimir Cubelic peut vous conseiller abondamment sur le sujet. Quand il est né, les films ont longtemps été terminés mais dans son enfance il a baigné dans l'environnement des indiens qu'il n'a jamais quitté. Son enthousiasme va si loin qu'il n'hésite pas à visiter les emplacements les plus périlleux pour les faire découvrir aux touristes.

Fleche

Coordonnées du musée
Retour aux onglets

Adresse : Bluesun hotel alan - Dr. Franje Tudmana 14 - 23244 Starigrad Paklenica
Téléphone : +385 23 209 050
Fax : +385 23 209 073
Courriel : [email protected] ou [email protected]

Latitude : 44°17'11.66" N - Longitude : 15°26'54.88" E
Code Google : 44.286572, 15.448578

Accès au musée
Retour aux onglets

Le musée se trouve sur le site de l'hôtel Bluesun Alan. Il est possible de se garer sur le parking de l'hôtel à proximité du musée qui se trouve à droite de l'hôtel dans un bâtiment de l'ancien Motel.

Localisation du musée sur GoogleMap
Retour aux onglets


Horaires d'ouverture du musée Winnetou de Starigrad-Paklenica
Retour aux onglets

Horaire ouverture
Lundi et mercredi :
- de 11H00 à 12H00
- de 17H00 à 18H00
Mardi et jeudi :
- de 11H00 à 12H00
Vendredi :
- de 12H00 à 13H00
- de 17H00 à 18H00
Samedi et dimanche :
- de 17H00 à 18H00
En saison touristique basse ou en début de saison, il est possible que le musée soit fermé.
Dans ce cas il faut s'adresser à la réception de l'hôtel qui se chargera de prévenir le responsable du musée, monsieur Zvonimir Cubelic, qui parle parfaitement allemand et anglais. N'hésitez pas à lui poser toutes les questions que vous voulez il se fera un plaisir d'y répondre.

Tarif d'entrée

L'entrée est gratuite mais rien ne vous empêche de laisser un don pour participer au développement du musée.


Retour aux onglets

Le musée de Winnetou Starigrad-Paklenica


Dans ce musée, se trouvent de nombreuses photos qui ont été réalisées pendant les tournages, des accessoires originaux, des costumes, des livres et deux chambres qui sont restées dans l’état où elles étaient lorsque les équipes des films y logeaient.

Ces premiers logements construits au pied du Velebit pour les visiteurs rappellent les moments importants du développement du tourisme à Starigrad au début des années 1960. Chaque année l’hôtel Alan organise début juin des rencontres et un programme d’excursions variées « sur les traces de Winnetou ».

Le musée

Entrée du Musée Winnetou à Starigrad
Entrée du musée Winnetou de Starigrad
Chambre de Pierre Brice
This photos of Bluesun Hotel Alan is courtesy of TripAdvisor
Chambre de Pierre Brice
Chambre de Lex Barker
Livre d'or avec signature Pierre Brice
Retour aux onglets

Curiosités


L'indien qui dort ...

En vous promenant dans la ville de Starigrad-Paklenica, en levant les yeux vers la partie gauche du massif montagneux vous pourrez apercevoir « l’indien qui dort ». Ce site n’a aucun rapport avec les lieux de tournage, mais quel beau clin d’œil à Winnetou dont l’esprit repose peut-être ici...

l’indien qui dort
l’indien qui dort

Retour aux onglets

Autour du musée

Lien rapide vers : La tour de Vecka - Eglise romane de Saint Pierre - Écomusée de Marasovic

Patrimoine de Starigrad-Paklenica

Starigrad-Paklenica est habité depuis l'époque romaine, mais en raison des nombreuses attaques menées par les Turcs, la ville a été abandonnée au XVIe siècle et puis réabilitée au XVIIe siècle.
En bordure de la ville se trouvent deux sites remarquables, les ruines de la tour de Vecka probablement construite au cours de la période ottomane et la petite église romane de Saint Pierre ainsi que le petit écomusée de Marasovic.
De récentes fouilles ont mis à jour une nécropole romaine de plus de 100 tombes et des objets en divers ont été découverts.

La tour de Vecka Kula :
Retour aux onglets

Situé sur l'extrême pointe d'un cap près de la plage de « Kulina » qui est une des plus belles de Starigrad, la tour de Vecka Kula a été certainement érigée comme tour de guet sur le champ de Vecko polje entre le XIVe et le XVIe siècle pour surveiller le trafic maritime.
En examinant les ruines, on peut constater que la tour comportait une cour rectangulaire maintenant partiellement recouverte par la mer. Les murs intérieurs sont percés de trous rectangulaires qui indiquent que la structure avait trois étages.
Comme souvent, il existe des légendes et la plus connue est celle du roi Pasoglav qui avait une tête de chien et un corps humain.

vue du musée
vue du musée
Les ruines de la tour de Vecka

Fleche

Eglise romane de Saint Pierre :
Retour aux onglets

L'église médiévale de Saint Pierre se trouve sur le bord de la route entre Starigrad et Seline (44°17'5.56"N - 15°27'25.15"E). Dans les environs de l’église se trouve un cimetière avec des tombes datant du milieu du XIIIe siècle. Elles sont assez bien conservées et le visiteur pourra apercevoir des dalles tombales décorées avec des motifs simples datant du XIVe — XVIe siècle.
L’église a été construite probablement vers la fin du Xe siècle. Près de l’église se trouve un petit bâtiment qui servait probablement de baptistère. Cette église a certainement été construite à l’aide de dons comme c’était la coutume dans les premiers temps croates.

Eglise romane de Saint Pierre
Eglise romane de Saint Pierre et son baptistère

Fleche

Écomusée de Marasovic :
Retour aux onglets

Tout près de l’entrée du parc national de Paklenica se trouve le petit écomusée de Marasović. Le visiteur pourra y découvrir une petite exposition de meubles mais aussi des outils agricoles qui ont été utilisés dans l’élevage, l’agriculture et autres activités. La collection d’objets évoque la longue et passionnante histoire des habitants de la région du Velebit et rappelle leurs coutumes, traditions et croyances.

Dans l’ambiance authentique d’une ancienne « taverne » le visiteur pourra déguster les plats traditionnels de cette région qui malgré leur simplicité et leur modestie sont agréables et riche en saveurs et arômes.

Eglise romane de Saint Pierre

 

La scène « Buffle Rouge regarde dans le défilé » a été tournée dans les rochers au-dessu du hameau pour « Winnetou et Shatterhand dans la vallée de la mort » (Winnetou und Shatterhand im tal der toten).

Buffle Rouge regarde dans le défilé

Brochures au format pdf à télécharger (croate - anglais) :

Marasovici Ethno House PDF (4,8 mb)
Rivijera Paklenica PDF (9,9 mb)
Retour aux onglets

Des tombes sans corps mais avec une âme : les mirila.


Les mirilaLes Mirila sont des monuments de pierre insolites qui se trouvent le long des sentiers de montagne, des cols, sur les hauteurs et dans les clairières du Velebit. Ils ont été érigés entre le XVIIe et le XXe siècle et sont associés à une coutume funéraire de la population locale.

Après la mort d’un individu, quand les rituels effectués à la maison du défunt sont terminés, le corps est emmené à l’église puis au cimetière qui était souvent éloigné des hameaux dispersés dans la montagne (des dizaines de kilomètres parfois). Le corps était enveloppé dans un linceul ordinaire et transporté sur une civière en bois. Lors de ce déplacement, les accompagnateurs du défunt s’arrêtaient qu'une seule fois à un endroit spécifique où un rituel était réalisé afin de séparer le corps et l’âme permettant ainsi à l’âme, mais aussi aux porteurs de se reposer. Le défunt était posé sur le sol et une pierre était placée à la tête et une autre à ses pieds comme pour "enregistrer" ses mesures. C'est à cet endroit que le mort voyait pour « la dernière fois le soleil ».

Les mirilaLe cortège funèbre continuait ensuite le voyage jusqu’à l’église puis au cimetière où le corps était enterré. La tombe dans la montagne restait non marquée. Mais, un peu plus tard, les accompagnateurs du défunt retournaient sur le lieu de dépôt de l’âme où les deux pierres avaient été posées et construisaient un Mirila, symbole du souvenir éternel du défunt.
Deux dalles de pierre ont remplacé les deux pierres d’origine, tandis que l’espace entre elles a été pavé par des pierres. Plusieurs signes ont été marqués sur les dalles, de façon à ce que l’âme puisse reconnaître son emplacement.
Les proches du défunt venaient souvent sur ce lieu plutôt que sur sa tombe car c’est ici que repose pour l’éternité son âme.

Note : Mirila = mesure dans le dialecte dalmate.


Carte des 2 sites autour de Starigrad (clic pour agrandir)
Les mirila
Différents signes sur les dalles

Brochure au format pdf à télécharger (croate - anglais- allemand) :

Les mirila PDF (4.5 mb)
Retour aux onglets